siecle symbolique monde

Que symbolisait la licorne au Moyen-âge ?

La licorne, cette créature légendaire à corne unique fascine petits et grands depuis la nuit des temps

Symbole de féminité, jeunesse et fantaisie de nos jours, la licorne n’a pas toujours eu la même représentation durant toutes les époques de l’histoire.

Parmi vos proches, il y a sûrement un fan de licorne qui aimerait se voir offrir un super T-shirt licorne.

La légende de la licorne au Moyen-âge

Au Moyen-âge, cet animal était symbole de pureté et de puissance, mais ce n’est pas l’unique signification. En effet, elle était également assimilée au Christ, ne pouvant être approchée que par une vierge, utilisée comme appât pour l’attirer.

La légende raconte que cette créature cruelle (osant s’attaquer à l’éléphant) et solitaire, vivait dans les montagnes et était impossible à chasser, excepté lors d’une confrontation avec une vierge ou la licorne bondissait sur son sein pour que la jeune fille l’allaite.

La vierge pouvait ainsi la capturer et la conduire au palais royal. La condition indispensable au succès de cette chasse n’était autre que la chasteté absolue de la fille. Ainsi, les licornes devinrent symbole de chasteté et de pureté.

La puissance était également un symbole de ces animaux fantastiques, exprimée essentiellement par sa corne. Cet attribut avait la réputation de pouvoir séparer les eaux polluées et détecter les poissons. Également réputé comme animaux de bon augure, concourant à la justice royale en frappant les coupables de leur corne, les licornes étaient des animaux très appréciés.

L’omniprésence de la licorne

Le caractère indomptable de la bête était également mis en avant dans l’héraldique, la science des blasons et figure dans de nombreuses armes. Grâce à son omniprésence dans la littérature, l’Art et les récits des lettrés, la licorne européenne représente l’animal imaginaire le plus important de l’époque. Chaque récit apporte une signification et image différente de l’animal.

Depuis le Moyen-âge, la licorne est l’emblème de l’Écosse, représentant le côté indépendant, fort et indomptable du peuple écossais face à son voisin anglais (représenté par le lion). Elle représente également la toute-puissance du Roi, ayant été capable de dompter cette créature fantastique.

couleur articles choix

Durant cette époque, beaucoup d’auteurs décrivaient les licornes de manière idéaliste, alliant le corps de cheval, la tête de cerf et la queue de truie. Selon les auteurs et les textes, des variations sur le physique de l’animal bestiaire apparaissaient, mais un schéma constant était proposé : la licorne possède toujours une corne au milieu du front.

L’animal est très vite devenu populaire en littérature, mais aussi dans l’iconographie. Il était également très présent dans l’imagerie des XIIIe et XIVe siècles. La licorne a toujours bénéficié d’une symbolique et description très riche, non seulement dans le christianisme, mais aussi dans le judaïsme, l’alchimie, le gnosticisme et les traditions orientales.

Son origine est donc impossible à déterminer.

Du Moyen-âge jusqu’à la fin de la Renaissance, la licorne devient l’animal imaginaire le plus important de l’Occident chrétien. De par sa présence dans certaines traductions de la Bible et au commerce de sa corne, la croyance en son existence est omniprésente et a marqué l’histoire.

Des objets présentés comme d’authentiques « cornes de licorne » s’échangent, et ont pour caractéristique de pouvoir purifier les liquides des poisons et de guérir la plupart des maladies (selon une tradition venue d’Inde). La tradition du Physiologus, modèle antique des bestiaires médiévaux, retient les licornes parmi les 49 animaux présentés pour l’édification des chrétiens.

La licorne du Moyen-âge à nos jours

Vers la fin du Moyen-âge, la signification de la licorne et son apparence physique s’uniformisent, laissant place à un cheval blanc pourvu d’une corne de la même couleur sur le front après être passé par de nombreuses formes :

  • rhinocéros,
  • chèvre de couleur blanche,
  • corps équin,
  • barbiche de bouc,
  • sabots fendus,
  • corne droite, spiralée ou pointue.

Aujourd’hui, il est difficile de passer à côté de cet animal et son monde féerique associé à l’amour, aux arcs-en-ciel et aux paillettes et présent de partout, sous toutes les formes. Il est possible d’acheter des accessoires à son effigie, des vêtements, des objets…

Très appréciée des jeunes, elle est également vivement représentée au cinéma ainsi que sur les réseaux sociaux. Tout comme les époques précédentes, la licorne a su marquer le siècle actuel. L’image de la licorne pure et saine ayant été créée au Moyen-âge perdure ainsi de nos jours, laissant penser que cet animal dédié aux petites filles et femmes, n’inspire que féerie, bienveillance et enfance.